BÂTIMENT EUROPA

Suite à l’élargissement de l’Union Européenne de 2004, le bâtiment Justus Lipsius est devenu trop petit pour le  Conseil de l’UE. L’Etat belge propose alors au Conseil de lui céder le «Résidence Palace», situé juste à côté du Justus Lipsius, pour en faire son futur siège. Dans cette perspective, le Conseil lance en août 2004 un concours européen d’architecture afin de rénover et adapter le Résidence Palace à ses besoins.

Le Résidence Palace fut conçu par l’architecte suisse Michel Polak dans les années 1920. L’ensemble était une tentative de logement collectif, sous forme d’appartements hôteliers de haut standing, près du centre ville. Après la seconde guerre mondiale, le bâtiment de style Art-Déco est transformé en bureaux pour les services de l’Etat belge. Une extension avec une nouvelle façade est construite dans les années 1960 tandis que l’aile est est démolie à la fin des années 1980. Les façades d’origine ainsi que les halls et couloirs du rez-de-chaussée sont aujourd’hui inscrits au patrimoine culturel belge.

Dans le cadre du projet d’extension et d’adaptation, deux nouvelles façades ont été construites au nord-est afin de transformer la forme en « L » du bâtiment en un « cube ». L’espace extérieur a été converti en un atrium en verre qui abrite l’entrée principale ainsi que le nouveau volume en forme de lanterne, où se trouvent les salles de conférences.

Suite aux directives européennes, de nombreux bâtiments en Europe changent leurs fenêtres pour du double vitrage. Dans une démarche de développement durable, il a été décidé de restaurer certains de   ces vieux châssis et de les réutiliser dans le cadre du projet. La façade extérieure est composée de vieux châssis en bois avec simple vitrage provenant de différents pays européens. Elle protège du bruit du trafic extérieur et fournit une première isolation thermique pour l’espace intérieur. Cette nouvelle façade est ainsi une    expression à la fois pratique et philosophique de la diversité culturelle européenne.

Back to top