NOs projets en cours


Le Nouveau Bauhaus Européen (NEB) débloqué grâce à une action locale soutenue par Built4People (B4P)

Le projet NEBULA s'appuie sur le travail développé dans le cadre du partenariat Built4People (B4P). Le partenariat européen sous Horizont Europe est dirigé par le WGBC et l'ECTP et se concentre sur la recherche pour un environnement bâti durable axé sur l'être humain. Actuellement, le CAE est représenté au conseil d'administration du partenariat. Le projet NEBULA activera et entretiendra un réseau de pôles d'innovation B4P (B4PIC) en connectant davantage le partenariat B4P aux activités du NEB. Le NEBULA fournira aux réseaux un ensemble d'activités de soutien pour :

1. Améliorer la visibilité, l'adoption et la mise en œuvre des solutions innovantes qui sont conformes au Nouveau Bauhaus Européen grâce à une sensibilisation accrue aux avantages de l'innovation et à un meilleur accès au cofinancement.

2. Encourager l'apprentissage intensif, intersectoriel et interdisciplinaire par les pairs, ainsi que la coopération et la mise en réseau transfrontalières,

3. Préparer les activités à long terme du réseau B4PIC et l'intégration des futurs B4PIC.

Un B4PIC est un pôle local/régional qui a atteint une maturité suffisante pour prendre en compte les cinq dimensions suivantes, identifiées comme des facteurs de réussite pour encourager l'innovation multidisciplinaire et durable à l'échelle européenne dans le secteur de l'environnement bâti:

1. Chaîne de valeur complète : intégration de toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur de l'innovation dans l'environnement bâti (par exemple, les innovateurs universitaires et industriels, les architectes et les entrepreneurs, les associations d'utilisateurs finaux, les autorités locales, etc.)

2. Trans-sectoriel : intégration des différentes disciplines du nouveau Bauhaus (co-conception, inclusivité, circularité, etc.) ;

3. Ancré localement avec un rayonnement national : connecter un territoire local avec des réseaux aux niveaux national et européen (par exemple, des associations nationales ou européennes) ;

4. Transfrontalière : interconnexion avec des groupements d'autres régions ou États membres (par exemple, les euro-régions).

5. Accès aux bancs d'essai et aux espaces de démonstration : intégrer ou se connecter à des bancs d'essai, des bâtiments pilotes et des laboratoires vivants pour démontrer les innovations.

Le CAE produira un vade-mecum sur la meilleure façon d'appliquer les principes du NEB à toutes les étapes du cycle de vie de l'innovation. En 2023, le CAE identifiera et engagera des ambassadeurs du NEB et s'appuiera sur le collectif NEB et sur le GT NEB. Les activités d'apprentissage par les pairs font partie de notre programme de travail, mais elles sont dirigées par le coordinateur du projet DOWEL (FR). Le CAE coordonnera également le développement d'une plateforme NEB pour le partage des connaissances par R2M (FR). D'autres résultats intéressants pour les architectes concernent par exemple la cartographie des modèles de cofinancement publics et privés existants et une boîte à outils financière pour renforcer les pôles d'innovation.

 


Permis de construire numérique et conformité utilisant la modélisation des informations du bâtiment (BIM) pour améliorer la productivité et la qualité de la conception et de la construction. En tant qu'architecte, avez-vous déjà dû passer par un long processus impliquant plusieurs documents et certificats pour faire approuver votre projet architectural par l'autorité publique? Ou avez-vous attendu longtemps avant d'avoir un retour de l'autorité publique concernant votre projet soumis ?

Le projet ACCORD, financé par l'UE, développe un cadre et des outils numériques pour faciliter la soumission et l'approbation des permis de construire, rendant le processus plus transparent, plus rentable et plus rapide pour toutes les parties concernées. L'équipe du projet intégrera des solutions techniques numériques utilisant le BIM pour automatiser le contrôle de conformité des bâtiments dans leurs phases de conception, de construction et de rénovation/démolition.

Le cadre du permis de construire basé sur le cloud sera générique et flexible, ce qui permettra de l'adapter à un processus de permis spécifique à chaque pays. Il comprendra cinq composants logiciels : un outil de formalisation des règles, une base de données de règles, une interface de programme d'application, des services de permis de construire et de vérification de la conformité.

Les outils numériques et le cadre seront démontrés et validés en Estonie, en Finlande, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, à l'aide de données de projets réels et de commentaires de personnes impliquées dans le processus de permis de construire, telles que les autorités publiques, les architectes et les ingénieurs.

Le CAE dirigera le développement du matériel de formation en ligne et des activités de formation, en le reliant à ses groupes de travail sur le développement professionnel continu (DPC) et la numérisation. En outre, le CAE soutiendra les activités de diffusion et de communication.

 

Pour plus d'informations

ACCORD website | Twitter page | Linkedin page | YouTube channel

 

 


ARV is a H2020 EU-funded project aiming at creating Climate Positive Circular Communities (CPCC) in Europe and increasing the building renovation rate in the continent. ARV (Norwegian word for “heritage” or “legacy”) has the overall aim to demonstrate and validate attractive, resilient, and affordable solutions that significantly speed-up deep energy renovations and deployment of energy and climate measures in the construction and energy industries.

The project is working towards the implementation of climate-positive circular communities in Europe, focusing on net zero-emission buildings and neighbourhoods. ARV will provide guidelines and a policy framework for future energy-efficient, circular, and digital solutions in the construction industry.

The vision of the ARV project is to contribute to speedy wide scale implementation of Climate Positive Circular Communities (CPCC) where people can thrive and prosper for generations to come. To achieve this, the ARV project employs a novel concept relying on a combination of 3 conceptual pillars, 6 demonstration projects, and 9 thematic focus areas. The 3 pillars are:

1) Circularity - meaning a systematic way of addressing circular economy through automated use of LCA (Life Cycle Analyses), digital logbooks and material banks;

2) Simplicity - making the solutions easy to understand and use for all stakeholders, from manufacturers to end-users;

3) Integration - coupling of people, buildings, and energy systems, through multi-stakeholder co-creation and use of innovative digital tools.

 

For more information

ARV website | Twitter page | Linkedin page | YouTube channel

 

 


Le projet ARISE suscite l’intérêt pour les compétences en matière d'énergie durable en offrant des interactions d'apprentissage claires, la transparence des opérations de perfectionnement et la reconnaissance des qualifications obtenues.

En aidant les professionnels à créer et à évoluer vers un environnement bâti économe en énergie, les partenaires du consortium prévoient une approche stimulante pour accroître l’intérêt en matière de compétences numériques et d'énergie durable dans le secteur de l'architecture, de l'ingénierie et de la construction (AEC). 

Les cinq piliers d'ARISE sont les suivants 

1. Alignement des compétences sur un cadre d'apprentissage harmonisé de l'UE

2.Accès au matériel et aux outils de formation en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

3.Attribution des reconnaissances transférables du marché numérique, pour permettre une large reconnaissance dans l'UE et dans le monde.

4.A-Credit-action; est basé sur une méthode de type développement professionnel continu et un système de récompense inédit de crypto-monnaie pour le développement des compétences;.

5.Assistance à l'initialisation de changements législatifs et de mesures de soutien aux marchés publics, pour stimuler davantage la demande du marché.

L'objectif global du projet ARISE est de révolutionner le processus d'apprentissage en modifiant à la fois les services et la reconnaissance des compétences en matière d'énergie durable dans le secteur de la construction. Ce nouveau système de formation et de reconnaissance des compétences sera valable dans toute l'UE, ce qui augmentera la diffusion de la main-d'œuvre qualifiée sur le marché de la construction.

Il transformera également le processus d'apprentissage en monétisant le développement des compétences et l'échange d'apprentissage grâce à un système numérique basé sur la reconnaissance des compétences plutôt que sur l'accréditation. Le système de formation et de transaction développé par le projet récompensera les utilisateurs lorsqu'ils atteindront un certain niveau de compétence avec la crypto-monnaie pour l'échange de compétences - CERTcoin - la monnaie innovante des compétences et de l'apprentissage du secteur de la construction qui bénéficie des avantages de la transformation numérique actuelle.

 

Pour plus d'informations

ARISE website | Twitter page | Linkedin page | YouTube channel

BUS-GoCircular - Construire un avenir circulaire durable

L'objectif du projet BUS-GoCircular est de développer et de mettre en œuvre un cadre de qualification des compétences en matière de construction circulaire, en mettant l'accent sur les toits écologiques multifonctionnels, les façades et les éléments intérieurs. En outre, ce projet est renforcé par l'application de méthodes et de techniques de formation des formateurs qui ont fait leurs preuves, afin d'améliorer les compétences des acteurs de la chaîne de valeur concernés, tant du côté de la demande que de l'offre. Pour stimuler la demande de compétences en matière d'énergie durable, des activités spécifiques concernant les entreprises, l'immobilier, les propriétaires et les autorités locales seront développées, y compris le soutien aux changements législatifs par le biais de l'approvisionnement écologique circulaire et la reconnaissance des compétences. La mise en œuvre sera effectuée aux niveaux national et régional, sur la base d'un ensemble de mesures visant à stimuler la demande, complétées par une formation pratique et améliorée des capacités de formation et de la main-d'œuvre locales et régionales. De cette manière, l'engagement général des PME sera assuré.

Le projet BUS-GoCircular comprend l'importance d'une main d'œuvre spécialisée dans les énergies vertes dans le secteur de la construction. L’objectif est d'aborder et de surmonter les défis rencontrés lors de la mise en œuvre d'un réel changement en équipant une main-d'œuvre qualifiée en énergie verte. En travaillant en collaboration et en améliorant les compétences de l'offre et de la demande de la chaîne de valeur.

 

Pour plus d'informations

BUSGoCircular website | Twitter page | Linkedin page | YouTube channel

 

 


Initié en avril 2021, le projet S.O.A.R. " Renforcer la sécurité et la résilience des sites et communautés religieux à risque " , d'une durée de 2 ans, vise à faire progresser la protection et la sauvegarde des lieux de culte européens par la conception. Le réseau du partenariat comprend des représentants de toutes les confessions majoritaires et minoritaires pratiquant dans l'UE, ainsi que le CAE.

Le CAE sera chargé d'améliorer le dialogue politique au sein des institutions européennes et des Etats membres de l'UE sur la sécurité par la conception. Le concept de "Sécurité par la Conception" (SBD, Secured by Design) intègre des éléments de sécurité dans la conception et la structure du bâtiment. Des experts dans le domaine de la SBD, tels que des planificateurs des autorités publiques, des architectes, des designers, des ingénieurs ainsi que des leaders religieux, apporteront leur soutien et leur formation dans sept pays pilotes : France, Allemagne, Belgique, Hongrie, Autriche, Pays-Bas et Danemark. Des formations nationales, régionales et locales seront dispensées dans ces pays et mettront l'accent sur le renforcement de la collaboration et de la coopération entre les bureaux de sécurité et les responsables des lieux de culte avec leurs communautés plus larges et les autorités publiques.

Parmi l'un des résultats finaux de ce projet, on trouvera des exemples de meilleures pratiques architecturales et de conception que le CAE identifiera par le biais d'un concours à l'échelle européenne. Ils seront utilisés pour développer des lignes directrices de conception améliorant la sécurité des sites religieux et de leurs espaces publics associés pour tous les fidèles et les visiteurs.


DRIVE 0 contribue à la décarbonisation du parc immobilier européen en développant un processus de rénovation circulaire des bâtiments centré sur le consommateur afin de rendre la rénovation profonde des bâtiments plus attrayante pour les consommateurs et les investisseurs, respectueuse de l'environnement et rentable.

Le projet fournit des solutions non seulement pour les technologies renouvelables mais aussi pour le recyclage et la réutilisation des ressources et des matériaux de construction disponibles localement dans le parc immobilier existant. Il développe des produits de rénovation profonde éprouvés pour en faire des produits de rénovation circulaire, en mettant l'accent sur des solutions préfabriquées plug & play faciles à installer pour les éléments de l'enveloppe du bâtiment et les services du bâtiment.

Un "Atlas européen de la rénovation circulaire" sera élaboré. Il examinera le processus de conception des solutions de rénovation profonde des bâtiments afin de prendre en compte les matériaux biosourcés locaux dans différents processus tels que la réutilisation, le retraitement et le recyclage. Le projet développera également des modèles commerciaux centrés sur le consommateur et basés sur des concepts de rénovation circulaire des bâtiments, soutenus par la numérisation et la gamification.

Le résultat fournit aux consommateurs et aux investisseurs potentiels des informations attrayantes et compréhensibles sur les performances réelles du cycle de vie total. Les solutions produites seront des processus de production entièrement automatisés et contrôlés par BIM et elles seront testées et validées dans sept cas de démonstration en Estonie, en Grèce, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Slovénie et en Espagne.

Pour plus d'informations

Site internet de Drive 0 | Twitter | Facebook | Linkedin

 

 


Cultural-E va au-delà des bâtiments à consommation d’énergie quasi nulle (en anglais « nearly Zero Energy Buildings » ou nZEBs) pour s'intéresser à l'avenir des Maisons à énergie positive (« Plus Energy Buildings » ou PEBs). L'équipe du projet aborde cette thématique sous l’angle des différences climatiques et culturelles dans l'utilisation des bâtiments résidentiels en Europe. D'ici à cinq ans, ce projet aura permis la construction de 4 nouvelles Maisons à énergie positive en France, en Allemagne, en Italie et en Norvège.

Cultural-E, ce seront également des outils de conception, des technologies intelligentes, des méthodologies et des recommandations politiques pour les Maisons à énergie positive.

L'équipe du projet développe des technologies qui tiennent compte du climat local et des contextes socioculturels afin de permettre une optimisation complète du rapport valeur/coût des PEBs. Un des outils de conception sera un atlas interactif des différents clusters géo-climato-culturels européens en combinaison avec des solutions possibles pour des conseils aux architectes et aux concepteurs intéressés par la construction de PEBs.

Les technologies intelligentes comme le système de gestion de la maison « cloud-based » alliant la ventilation naturelle avec un système intelligent de ventilation hybride, le système intelligent de circulation d'air et le système décentralisé de pompe à chaleur à accumulation seront encore renforcées. Les technologies existantes comme les systèmes photovoltaïques/batteries, les matériaux d'isolation thermique, l'activation et le stockage de la masse thermique, les systèmes d'ombrage seront encore plus consolidées. Enfin, il y aura 8 ensembles de solutions climatiques et culturelles qui seront développées.

Les solutions abordables garantiront un bilan énergétique positif, une réduction importante des émissions de GES, des environnements intérieurs sains et confortables, grâce à des technologies résistantes au climat. L'équipe se penchera également sur les co-bénéfices, tels que l'impact sur la santé et la communauté. Par exemple, un PEB pourrait équilibrer les besoins énergétiques d'un bâtiment du patrimoine culturel dans le même quartier, qui ne peut pas être rénové.

Les architectes et les concepteurs disposeront également d'un outil de visualisation de données accessible, des simulations énergétiques afin de soutenir la conception des bâtiments à énergie positive. Enfin, le projet vise à accélérer la transition des nZEBs aux Plus Energy Buildings en offrant aux décideurs des recommandations fondées sur des données corrélées intégrant les facteurs culturels et les obstacles juridiques.

L'une des responsabilités du CAE est la rédaction de divers documents politiques en vue de la prochaine révision de la DPEB 2024-2026.

Suivez notre actualité via nos réseaux sociaux @Cultural_E et découvrez les solutions innovantes que Cultural-E est en phase de développer.

Pour plus d'informations

Site internet de Cultural-E | Twitter | Facebook | Linkedin

 

 


Back to top